L’ÉQUIPE PLURIDISCIPLINAIRE

D’AGESTRA

Connaissez-vous vraiment les missions assurées par l’ensemble des membres

de l’équipe pluridisciplinaire des SPSTI ?

On vous dit tout !

 

Assistante en service de santé au travail (ASST)

L’Assistante de Service en Santé au Travail visite les entreprises de moins de 20 salariés, et notamment les nouveaux adhérents, pour rédiger la fiche de repérage des dangers pour le médecin du travail et l’équipe pluridisciplinaire. Elle informe les entreprises sur les différentes obligations de l’employeur en termes de santé au travail à savoir :

Elle présente :

  • l’équipe pluridisciplinaire ainsi que les moyens d’aide à la prévention que peut proposer le service par le biais de cette équipe ;
  • le fonctionnement et l’organisation du centre médical.

Elle reste un interlocuteur clé pour les nouveaux adhérents qui veulent découvrir l’étendue des missions des SPSTI ainsi que l’offre socle d’AGESTRA.

ASSISTANTE MÉDICALE

Elle assiste l’équipe médicale à différents niveaux :

  • Planification des RDV
  • Organisation des consultations
  • Gestion des dossiers médicaux
  • Préparation des visites médicales

Pour cette dernière mission, elle recueille les informations administratives du salarié, les antécédents familiaux (frères, sœurs, enfants), le nom du médecin traitant ou encore le parcours professionnel du salarié.

Sur demande du médecin du travail, elle peut réaliser des examens de dépistage (test urines, test de la vue (visiotest), test de l’ouïe (audiogramme), biométrie (poids-taille).

Elle informe :

  • Les adhérents sur des questions d’ordre administratif et réglementaire ;
  • Les salariés sur les différents types de visites dont ils peuvent bénéficier et sur le déroulement des visites ;
  • Les salariés sur leurs droits relatifs aux conditions d’accès à son dossier médico-administratif.

Enfin, elle reste à disposition des professionnels de santé pour différentes demandes telles que la rédaction de courriers par exemple.

Assistante sociale

Sur le plan individuel, l’assistante sociale guide et conseille

L’assistante sociale propose un accompagnement individuel à la demande du médecin du travail. Elle procède à une étude globale de la situation et adapte son accompagnement en fonction des difficultés repérées. Les problématiques sociales pouvant être plurielles, elle inscrit son action dans un véritable travail en partenariat auprès d’organismes concourant au maintien en emploi et dans le domaine de l’action sociale.

Concrètement, son intervention permettra de :

  •  Faciliter l’accès aux droits : régularisation d’indemnités journalières, accompagnement dans les démarches administratives, prise de contact auprès de partenaires afin de comprendre le « blocage de situations administratives » …
  • Informer sur les dispositifs en vigueur concernant la maladie, le handicap, la retraite, la formation (RQTH, invalidité, retraite anticipée…)
  • Orienter vers les organismes compétents selon les situations (CAP EMPLOI, CARSAT, Service social CARSAT, MDPH, Associations …)

Au niveau collectif, l’assistante sociale informe et sensibilise

L’assistante sociale est amenée à intervenir lors de réunions d’information collective portant sur son champ d’intervention à destination des salariés, sur demande du médecin du travail.

Quelques exemples :

  • Le médecin du travail rencontre un salarié en visite de pré-reprise. Incompatibilité entre la poursuite de l’activité du salarié et ses problèmes de santé. Risque d’inaptitude à l’issue de l’arrêt. Il sollicite l’assistante sociale pour informer et conseiller le salarié sur les dispositifs et les acteurs pouvant l’aider dans l’élaboration d’un nouveau projet professionnel compte tenu du risque de désinsertion professionnelle.

  • Un salarié en fin de carrière pour qui le maintien dans l’emploi est difficile en raison de problèmes de santé. Il pourra rencontrer l’assistante sociale, sur demande du médecin du travail, pour une étude de ses droits à la retraite afin de vérifier un éventuel droit à la retraite anticipée, en partenariat avec la caisse de retraite.

  • Salariée en arrêt de travail & retraite progressive. Fin de droit d’indemnités journalières (motif retenu mais erroné : cumul emploi-retraite ; ses indemnités ne pouvant pas dépasser 60 jours d’arrêt). L’assistante sociale s’est alors mise en relation avec la CPAM afin de régulariser les droits de l’assurée.

épidémiologiste

L’épidémiologie étudie la fréquence et la répartition dans le temps et dans l’espace des problèmes de santé dans des groupes humains, ainsi que le rôle des facteurs qui les déterminent. Elle contribue à la connaissance des maladies, des facteurs de risque, des comportements, dans un objectif d’aide à la décision en santé publique.

L’épidémiologiste en santé au travail intervient sur différents niveaux permettant à AGESTRA de mener à bien l’une de ses missions qu’est la veille sanitaire. En effet, il mesure l’état de santé et le vécu du travail des salariés à partir de données anonymisées issues des entretiens médicaux afin de calculer le risque d’apparition de pathologies. Cela lui permettra de proposer une cartographie des expositions et des pathologies des travailleurs ainsi que leurs évolutions.

L’analyse des facteurs de risques et de leur impact sur la santé des travailleurs à l’échelle collective lui permet de déterminer l’importance de ces derniers et d’avoir une réelle vue d’ensemble sur un métier, un poste de travail, une branche professionnelle, un secteur d’activité, etc.

Enfin il aide à la recherche de méthodes de prévention et de maintien dans l’emploi grâce aux données analysées.

Ergonome

L’ergonome effectue des interventions en entreprise dans un but de prévention de la santé/sécurité des travailleurs et contribue à l’amélioration des conditions de travail. Il intervient dans la conception et la correction de situations de travail et réalise aussi des actions transverses de recherche (par risques, par secteur d’activité…). Lors de ses études, l’ergonome a besoin d’échanger avec les opérateurs et les personnes gravitant autour du projet. Il observe le travail réalisé et adopte une méthodologie adaptée à la situation analysée. A la fin de son étude, l’ergonome restitue son diagnostic à l’entreprise afin de co-construire avec elle les solutions à mettre en œuvre pour préserver et garantir la santé/sécurité des travailleurs.

Ainsi, il conseille les adhérents pour adapter les situations de travail à l’Homme en prenant en considération les différentes composantes de son activité (biomécaniques, mentales, psycho-sociales, organisationnelles…) et celles liées aux exigences de l’entreprise.

La recherche de solutions est complétée par le suivi de leur mise en place, la vérification de leur adéquation aux besoins et la proposition d’adaptations si nécessaire.

Enfin, l’ergonome est également amené à concevoir et à réaliser des actions d’information et de sensibilisation collectives sur des thèmes spécifiques. 

Hygiéniste industriel / chimiste

Dans le domaine de l’évaluation du risque chimique, notre hygiéniste industriel/chimiste intervient en aide aux entreprises dans le but de prévenir ou de réduire les problèmes de santé en rapport avec une exposition chimique en milieu professionnel.

Elle conseille les médecins du travail et aide les entreprises dans le repérage des dangers des produits chimiques : inventaire des produits, recensement et analyse des Fiches de Données de Sécurité (FDS).

Elle recherche la nature des dangers des produits chimiques par le dépistage des CMR (Cancérogène, Mutagène, Toxique pour la reproduction), des sensibilisants ou tout autre danger jugé pertinent.

L’hygiéniste industriel/chimiste accompagne l’entreprise dans sa démarche de prélèvements atmosphériques avec un organisme accrédité. Elle peut réaliser des campagnes de mesurages atmosphériques.

Elle émet alors des recommandations adaptées aux risques issus de l’utilisation des produits et propose des actions de prévention.

Enfin, elle conçoit et réalise des actions d’information et de sensibilisation à la prévention du risque chimique.

INFIRMIER EN SANTÉ AU TRAVAIL (IST)

L’IST est placé sous l’autorité du médecin du travail avec lequel il collabore. Sa formation spécifique et ses acquis lui offrent la polyvalence nécessaire pour accomplir ses missions préventives collectives et individuelles en santé-sécurité au travail. Conformément à la législation, dans le cadre du suivi individuel, l’IST réalise des entretiens infirmiers toujours sous délégation protocolisée avec le médecin lors des visites suivantes :

  • visites d’information et de prévention initiale
  • visites d’information et de prévention périodique
  • visites intermédiaires
  • visites de pré-reprise et de reprise
  • visites de mi-carrière
  • visites à la demande.

L’IST peut également réaliser des entretiens pour aider le médecin du travail à construire son avis médical.

Durant ces entretiens, l’IST recueille des informations relatives à l’état de santé du salarié telles que ses antécédents médicaux, ses problématiques actuelles, ses habitudes de vie et de consommation. Le salarié décrit son rôle et ses missions dans le cadre de sa profession de manière détaillée, permettant à l’IST d’identifier les risques et contraintes auxquels il est exposé et d’adapter ses conseils en prévention et sensibilisation.

Selon la situation du salarié et les éventuelles difficultés éprouvées en rapport avec son activité, l’IST peut le réorienter vers le médecin du travail ou un autre professionnel de santé externe.

Ces entretiens permettent également à l’IST de donner des conseils sur des thématiques de santé publique (vaccinations, tabac/alcool, hygiène alimentaire, etc).

Au-delà du suivi individuel, l’IST réalise également des études de poste et des fiches d’entreprise au sein des entreprises. Il peut également être amené à réaliser des actions d’information et de sensibilisation collective auprès des salariés concernant les risques professionnels auxquels ils sont soumis.

Enfin, l’IST participe au recueil d’observations et d’informations dans le cadre d’études et d’enquête de veille.

Médecin du travail

Le médecin du travail est un médecin spécialiste, ayant suivi un cursus de formation en médecine du travail, à la fois théorique et pratique. Chez AGESTRA, vous pouvez également rencontrer des collaborateurs médecins et des internes en santé au travail lors de vos visites.

Son rôle, prévu par la loi, est d’éviter toute altération de la santé physique et mentale des travailleurs du fait de leur travail. Il s’agit d’un rôle exclusivement préventif.

Il anime et coordonne son équipe pluridisciplinaire qui l’assiste dans l’accomplissement de ses 5 missions :

  • Il réalise le suivi individuel préventif de l’état de santé des salariés, qu’il adapte à chaque situation, avec possibilité de demande d’examens complémentaires ;
  • Il est le conseiller des employeurs, des salariés et de leurs représentants sur les conditions de travail, les risques professionnels, l’adaptation ou la conception de postes, l’organisation de travail… ;
  • Il réalise ou organise des actions en milieu de travail : analyse de postes et situations de travail, mesurages, informations ou sensibilisations collectives… ;
  • Il participe à la prévention de la désinsertion des professionnels en situation de handicap, en difficulté ou présentant des restrictions au poste de travail, en concertation avec l’employeur ;
  • Il participe à des études épidémiologiques sur la santé au travail.

Pour en savoir plus, consultez notre page dédiée au médecin du travail

Psychologue du travail

Sur demande du médecin du travail, notre psychologue du travail accompagne nos adhérents dans la mise en œuvre de démarches de prévention des risques psychosociaux (RPS) et de promotion de la Qualité de Vie et des Conditions de Travail (QVCT).

Pour cela, elle propose un appui méthodologique (choix outils d’évaluation, de mesure, …) et un transfert de compétences. Elle anime également des groupes de travail (COPIL, CSE, …) afin de conseiller l’employeur et les salariés dans l’élaboration et la mise en œuvre de pistes d’action.

Enfin, elle aide à l’élaboration d’un cahier des charges pour faire appel à un prestataire extérieur (médiations, groupes de paroles ou groupes d’analyse des pratiques professionnelles, …) et réoriente, si besoin, vers un professionnel spécialisé.

Elle conçoit et réalise des actions d’information et de sensibilisation collectives sur ces thèmes spécifiques.

Attention : n’entrent pas dans le cadre de ses missions la prise en charge individuelle et collective pour souffrance au travail (ex : soutien psychologique en cas d’évènement traumatique, de conflits,…) -> réorientation vers un professionnel spécialisé.

Statisticienne

Au sein du pôle épidémiologie d’AGESTRA, notre statisticienne est un réel appui pour la réalisation des missions de veille sanitaire du SPSTI. Elle participe à la rédaction de protocoles d’études épidémiologiques et aide au recueil de données anonymisées. Pour cela, elle conçoit les outils de saisie et forme les utilisateurs du service.

Elle structure et vérifie les bases de données pour garantir la fiabilité et la qualité des informations collectées. Elle participe aux activités de traitement et d’analyse des données en collaboration avec les épidémiologistes.

Enfin, elle aide à la valorisation des résultats obtenus pour présenter la finalité des études tant du côté de ses collaborateurs, que du côté de nos adhérents.

Technicienne maintien en emploi

Au sein d’AGESTRA, vous retrouvez également des techniciennes « Maintien dans l’emploi » dont la mission principale est de mener des actions dans le but de maintenir au poste une personne en situation de handicap.

L’objectif est d’identifier et d’évaluer les contraintes au poste de travail, afin de les réduire en proposant des solutions adaptées pour la maintenir à leur poste. Cette intervention est également possible dès l’embauche d’un salarié.

Pour cela, elles vont réaliser des actions en milieu de travail : observation des postes, analyse de l’activité, participation à la recherche de solutions, conception et réalisation d’actions d’information et de sensibilisation sur des thèmes spécifiques.

TECHNICIEN PRÉVENTION SANTÉ SÉCURITÉ

Le technicien prévention santé sécurité effectue des interventions en entreprise dans un but de prévention et de préservation de la santé et de la sécurité des travailleurs. Il contribue à l’amélioration des conditions de travail. Pour cela, sur demande du médecin du travail, il va pouvoir identifier et évaluer les risques professionnels à travers :

  • La description des postes de travail ;
  • L’étude de postes de travail ;
  • L’accompagnement de l’entreprise pour la réalisation du DUERP ;
  • L’élaboration et la mise à jour de la fiche d’entreprise.

Il procède également à la quantification des risques en réalisant des actions de métrologie adaptées (mesures de bruit, lumière, vibrations, manutention manuelle…).

Enfin, il conçoit et réalise des actions d’information et de sensibilisation à destination des salariés sur différentes thématiques (bruit, travail sur écran, chutes, risques routiers…).

C’est un réel appui technique et d’accompagnement pour l’entreprise dans sa démarche de prévention.

Toxicologue

Les études toxicologiques visent à déterminer les effets néfastes à court et à long terme sur la santé des salariés en lien avec une exposition chimique en milieu professionnel. Notre toxicologue recherche la nature des dangers des produits chimiques : mise en évidence des dangers d’exposition potentielle aux CMR, aux sensibilisants ou tout autre danger jugé pertinent.

Elle va émettre un avis toxicologique sur la nature d’un produit (pénétration dans l’organisme, métabolisation, mécanisme d’action et effets des expositions, …) et aider à la détermination des Indicateurs Biologiques d’Exposition (IBE).

Elle détermine la corrélation entre une pathologie ou une doléance et les produits potentiellement incriminés.

Enfin, elle prodigue des conseils dans le cadre du maintien des salariés exposés à des produits chimiques à leur poste de travail.

equipe-pluridisciplinaire-AGESTRA-roles

Aller plus loin : Consultez la réglementation !

AGESTRA met à votre disposition une page dédiée aux textes législatifs et réglementaires applicables en la matière.